Solutions

Chauffage – Services

  • Votre chaudière est vétuste et peu performante ? Remplacez là par une chaudière à condensation (gain de 25% à 30% sur vos consommations de chauffage) ou installer un récupérateur de chaleur sur la chaudière existante (15% d’économie environ). Remarque : si vous envisagez de changer les fenêtres pour des fenêtres plus isolantes ou d’isoler le bâtiment, changer le système après ces modification du bâti. La puissance de la chaudière à installer sera plus petite et donc moins chère.
  • Si l’extraction d’air et l’apport d’air neuf sont centralisés, il est possible d’utiliser l’air extrait pour préchauffer l’air neuf quand le bâtiment est en chauffe
  • Régulez la température de départ de la chaudière en fonction de la température extérieure. Arrêtez les chaudières inutiles à l’intersaison (conserver la plus petite)
  • Équipez les radiateurs par des robinets thermostatiques et les verrouiller une fois réglés. Ou équipez chaque zone de thermostats, si possible bridés entre 19°C et 21°C.
  • Dans le cas d’un chauffage par l’air centralisé, installez des registres pour diminuer le débit d’air en fonction de la consigne dans chaque zone. A minima, ajustez le débit global aux besoins réels grâce à un variateur de vitesse sur le moteur du ventilateur
  • Négociez un contrat d’entretien de chauffage avec obligation de résultats
  • Définissez et optimisez les températures de consignes pour chaque zone (bridez les thermostats, imposez la température de consigne par GTC,…) :
    • en occupation 19°C est l’idéal thermique
    • pour les archives ou pour les périodes d’inoccupation  14°C
  • Sensibilisez les occupants pour prévenir les gaspillages de chauffage (chauffage électrique d’appoint, fenêtre ouvertes alors que le chauffage fonctionne,…)
  • Équipez les systèmes d’horloge de programmation hebdomadaire pour couper/réduire l’utilisation des équipements hors occupation

Partager