Actualités
c1

Lampe basse consommation

Les consommations d’énergie liés à l’éclairage peuvent constituer jusqu’à 60 % de la facture dans le tertiaire et les commerces. L’interdiction des ampoules à incandescence adoptée le 17 février 2009 par le parlement européen a définitivement lancé le marché des lampes basses consommation. Il existe trois grandes catégories ou technologies de lampes: les lampes à […]


Les consommations d’énergie liés à l’éclairage peuvent constituer jusqu’à 60 % de la facture dans le tertiaire et les commerces.

L’interdiction des ampoules à incandescence adoptée le 17 février 2009 par le parlement européen a définitivement lancé le marché des lampes basses consommation.

Il existe trois grandes catégories ou technologies de lampes:

  • les lampes à incandescence qui produisent de la lumière en portant à incandescence un filament de tungstène par le passage d’un courant électrique. Peu efficace pour l’éclairage, seulement 5 % de l’énergie entrante est convertie en lumière. Dans cette catégorie peu performante, on y retrouve les lampes halogènes où l’ampoule est remplie de gaz halogène qui préservant le filament de tungstène et améliorant ainsi l’efficacité énergétique.
  • les lampes à décharges constituées d’un tube ou d’une ampoule remplie de gaz ou de vapeur métallique, sous haute ou basse pression, au travers duquel on fait passer un courant électrique produisant ainsi de la lumière. Dans cette catégorie, on retrouve :
  • les tubes fluorescents, appelés à tort tubes néons, alors que le gaz utilisé n’est pas dans ce cas du néon mais principalement de la vapeur de mercure sous basse pression, ou encore les lampes à iodure métallique, tels que les lampes à sodium.
  • Les lampes fluorescentes, appelée également lampe fluorescente compacte (LFC) ou plus simplement lampe fluo compacte ou encore plus communément lampes basse consommations, sont des tubes fluorescents dont le tube est miniaturisé et enroulé sur lui-même d’où leurs formes bien reconnaissables.
  • Les LED (Light-Emitting Diode) ou diode électroluminescente, dispositif opto-électronique qui émet de la lumière lorsqu’il est parcouru par un courant électrique.
    Les LED constitue l’avenir du marché de l’éclairage, et pourraient représenter jusqu’à 75 % du marché de l’éclairage avant 2020.

 

Le changement de votre éclairage associé à du pilotage (détecteur de présence, programmation horaire, variation de niveaux d’éclairement, gestion centralisée …)est une opération rentable et vous permet de bénéficier de Certificat d’économies d’énergie.

 

c1

 

Source : Guide de l’Eclairage et du Développement durable 

 

On peut retenir qu’au moins 30 à 50 % de l’énergie utilisé sur ce poste peut être économisé à l’aide de systèmes d’éclairage performants.

Par exemple, le remplacement des ballasts (dispositif d’allumage des lampes fluorescentes) ferromagnétiques par des ballasts électroniques sur vos luminaires permet d’économiser jusqu’à 20 % d’énergie. Cela permet également de prolonger la durée de vie des lampes et d’éviter le phénomène de papillotement à l’allumage, d’associer de la gradation (variation) de lumière, et de la détection de présence, pour un gain pouvant dépasser les 50 %.

Pour en savoir plus, consulter nos pages dédiées à l’éclairage (mettre les liens) et n’hésitez pas à vous faire accompagner par des professionnels pour concilier la règlementation avec les meilleurs techniques disponibles.

 

 

 

 

 


Partager